L’association ADVACIV a pour but d’orienter et d’informer les victimes d’accidents corporels afin d’améliorer la prise en compte de tous les dommages subis et contribuer à obtenir la réparation la plus juste possible.

Les membres

L’association regroupe des personnes dont les proches ont été victimes d’accidents de la route. Elles ont connu les affres des processus d’indemnisation des compagnies d’assurances, qui évaluent parfois de manière très inégale les préjudices subis. Une indemnisation sous-estimée renforce malheureusement les conséquences négatives de l’accident sur le quotidien des victimes, au moment où elles auraient le plus besoin d’être soutenues.

A qui s’adresse l’association ?

Aux victimes et aux proches des victimes de tout accident corporel, notamment routier, qui souhaitent être guidées et orientées à ce stade.

Les conséquences d’un accident peuvent atteindre de multiples aspects du quotidien, parfois méconnus au premier abord. Toute victime a le droit de voir ses dommages réparés pour rendre son quotidien le plus proche de sa vie d’avant, dans la mesure du possible.

La loi Badinter du 5 juillet 1985 a modifié les processus d’indemnisation pour les rendre plus rapides : ce sont désormais les assurances des victimes qui les indemnisent dans un premier temps, et se retournent ensuite vers les assurances des fautifs. Malheureusement, cela peut conduire à une sous-estimation chronique des dommages.

Ne restez pas démuni dans cette période délicate. Outre les atteintes physiques et psychologiques, il est parfois nécessaire d’adapter votre activité professionnelle ou votre logement, d’obtenir une aide pour faire vos courses… Vous pouvez vous faire accompagner par exemple par des médecins, ergothérapeutes, psychologues, architectes sensibilisés et capables d’évaluer toutes les conséquences de l’accident.

Durant les procédures à l’amiable, être conseillé par un avocat peut vous aider dans l’établissement des premiers constats et échanges.